Alors que le Tour de France fait une boucle de Nîmes à Nîmes pour cette 16ème étape, évitons de tourner en rond autour des mêmes sujets d’histoire et de patrimoine pour découvrir un aspect bien vivant de cette ville de plus de 150 000 habitants.

Le quartier où s’échapper :

Quartier historique, communément qualifié de populaire en référence à sa composition sociologique, le quartier de Gambetta-Richelieu avec près de 6 900 habitants est caractérisé à la fois par une population ancrée dans le quartier, plutôt ouvrière ou d’origine ouvrière en lien avec la tradition cheminote et une population dite “de passage” dont le temps de séjour varie selon l’adaptation du logement à ses besoins.

Malgré des inégalités de revenus assez fortes le quartier prioritaire Gambetta-Richelieu est classé parmi les quartiers de centre-ville dynamiques dans la typologie des quartiers prioritaires d’Occitanie. Il apparaît moins impacté par les difficultés d’insertion sociale et professionnelle que les autres quartiers prioritaires de la région.   

Artistiquement et culturellement parlant, “Le Petit Berlin” est le surnom donné au quartier Richelieu – Gambetta qui est le berceau du street-art nîmois. Dans le cadre de différentes expos, des graffeurs locaux et internationaux laissent libre cours à leur imagination au fil des ruelles.

L’incontournable à visiter :

Les arènes de Nîmes sont un amphithéâtre romain construit vers la fin du 1er siècle dans la ville française de Nîmes.

La construction de l’édifice débute vers 90 après J-C. Sa fonction est alors d’accueillir des divertissements pour la population de la colonie de Nemausus. Lors des grandes invasions, il se transforme en village fortifié où la population va se réfugier, puis constitue du moyen-âge jusqu’au 19ème siècle un quartier avec ses rues et ses boutiques. Le monument est dégagé puis reconverti en arène en 1863. 

Aujourd’hui, il accueille une vingtaine de corridas et courses camarguaises chaque année et diverses manifestations culturelles. En dehors de ces événements, l’édifice est ouvert à la visite toute l’année.

Pas encore inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, cet amphithéâtre est sans doute, de par son allure générale, le mieux conservé au monde.

L’association “Quartier libre”:

L’association “Quartier libre”, créée en 1999, a pour objet de promouvoir l’écriture sous toutes ses formes pour une meilleur insertion culturelle et sociale de ses membres

Les actions sont nombreuses:

– Atelier d’apprentissage du Français

– Actions Jeunesse : Accueil des Enfants Nouvellement Arrivés

– Ateliers pluri scolaires : Écritures, Images et Sons

– Un journal de quartier mensuel de 4 pages diffusé gratuitement à 2000 exemplaires auprès des habitants du quartier nîmois du Mas ainsi qu’aux établissements scolaires, sociaux et culturelles de la ville.

L’association met aussi à disposition ses locaux pour l’accueil de groupes en formation, réunions ponctuelles ou expositions à des conditions préférentielles afin de facilité la diffusion de l’expression artistique des talents nîmois.

Une vision innovante et inclusive qui passe par l’émancipation linguistique et culturelle pour aider à l’autonomie de la langue française et à l’attachement à l’histoire de France.

La personnalité artistique incontournable :

Benoît Drogoul alias “Pyrate”, graffeur de Nîmes.0

Le parcours de ce graffeur gardois de talent, débute à la fin des années 90 alors qu’il est encore au Lycée. Au fil des années, de ses voyages à travers l’Europe, le Brésil et le Japon il nourrit sa technique aujourd’hui reconnue par ses pairs. Spécialiste du réalisme, il a pu montrer ses productions en tant qu’invité du célèbre Meeting Of Style à Perpignan où il fit un passage remarqué aux côtés de l’Insecte, un autre graffeur reconnu du milieu. En 2015 il créé une exposition commune avec le graffeur Toulousain Reso, l’exposition SIGN & LINE a été présentée en octobre 2015 dans le cadre du Festival Tout Simplement Hip Hop.

Figure emblématique du street-art Nîmois, il incarne parfaitement au travers de son œuvre le concept de “citoyen du monde”.

L’endroit où se ravitailler: L’Instant T

L’Instant T est un bar à bières cosy et original. Avec ses 100 références de bouteilles et ses 8 becs de pression, il propose une sélection pointue et audacieuse de mousses locales, artisanales et internationales.  Si vous n’êtes pas amateur de cervoise, sa carte des vins, apéritifs et softs (chauds ou froids) vous ravira. Accompagnez tout cela d’une assiette à grignoter et vous serez comme chez vous.  L’Instant T propose des événements multi culturels tels que des concerts, des soirées avec DJ Set, des expositions et des rendez-vous associatifs. Toutes ses manifestations sont gratuites et vous permettront d’enrichir vos afterworks ou vos soirées avec amis et/ou famille.  L’Instant T, c’est avant tout une ambiance conviviale, chaleureuse et festive avec une équipe souriante et expérimentée. Son intérieur douillet, son patio intimiste et sa terrasse vivante vous offrent différents espaces avec plusieurs ambiances, en plein cœur du centre ville de Nîmes. C’est l’endroit idéal pour les amoureux des sorties et pour tous les bons-vivants qui souhaitent découvrir, gouter, rencontrer et s’amuser.  

Abel Boyi